L’Elan tient tête à CAPSAA

Certes, notre équipe basket fauteuil n’a-t-elle remporté que 2 rencontres sur les 12 qu’elle a déjà jouées dans ce championnat de N1B et la défaite concédée au Colisée ce samedi, fut donc la dixième. Un bilan guère enthousiasmant il faut bien le reconnaître.

Mais face à CAPASAA un des ténors de la poule, actuel second derrière Meylan, les Chalonnais ont montré un tout autre visage que lors de leurs dernières sorties, concédant la défaite 41/54 non sans avoir joué les yeux dans les yeux avec leurs hôtes.

« Vous avez disputé là un vrai match référence, vous avez démontré que vous étiez capables du meilleur face à des grosses cylindrées, vous avez joué dans la dureté. Dommage votre relâchement en défense durant le second quart temps vous a été fatal » Sandra Cléaux se montrait satisfaite de la prestation de ses joueurs qui dès le début de la rencontre, malgré une maladresse notoire (3/15) tinrent en respect les Parisiens qui ne scorèrent leur premier panier qu’après 3’20 de jeu (½). De bon augure même si au terme du premier quart temps les locaux affichaient un débours de 4 points (7/11).

Le second quart fut d’une toute autre veine, la défense beaucoup plus perméable offrant un 12/0 aux visiteurs, ce qui ne laissait plané aucun doute sur l’issue de la rencontre (mi-temps 13/33)

Les équipiers d’Annabelle ne baissèrent point la tête pour autant et leur seconde mi-temps fut parfaite. Avec une efficacité défensive retrouvée, et une meilleure application en attaque (7/17), l’Elan s’octroyait de belle façon le troisième quart (16/8). ayant notamment réalisé un brillant 7/0.

L’écart s’était réduit (29/41) et il était alors possible d’espérer. Mais quelques ballons rendus par excès de précipitation face à une défense adverse plus agressive, un faible pourcentage aux lancer-francs (2/7), Capsaa garda ses distances pour gagner le quart 13/12 et le match 41/54.

On s’en doute, le débrief d’après match laissa apparaître plus de positif que de négatif. Encourageant pour la suite…

La saison n’est pas encore sauvée, la situation au classement ne change guère Corbeil et Anglet ayant perdu. Si les Basques n’ont plus aucune ambition, Corbeil peut encore revenir sur l’Elan. La rencontre du 16 mars en banlieue parisienne vaudra son pesant d’or. Une victoire chalonnaise scellerait définitivement le sort de notre équipe.

En cas de défaite, tout ne serait pas perdu pour autant, il faudrait alors que Corbeil l’emporte dans ses trois dernières rencontres (à Anglet, au Centre fédéral et contre Dijon) pendant que l’Elan qui comptera encore cinq matches à jouer les perde tous (Strasbourg et Douai à domicile, Feurs, Anglet et le Centre fédéral à l’extérieur).

Les marqueurs chalonnais :

Grisha 14, Simon 9, Aubin 7, Annabelle 6 Guillaume 3, Yann 2

Crédit photo Christophe DURY

Jean-Marc Jacquet

Jean-Marc Jacquet

Membre de la commission communication, président de l'association de 1999 à 2009
Jean-Marc Jacquet

Les derniers articles par Jean-Marc Jacquet (tout voir)