BASKET FAUTEUIL St Ouen 47 Elan 46: De quoi avoir des regrets

Pour le premier match de l’année nouvelle et de la phase retour, notre équipe avait pris la direction de St Ouen. Pas pour ses puces réputées, mais pour y disputer une rencontre que Sandra avait coché sur son tableau de marche comme succès potentiel. En effet, l’Elan avait dominé les Parisiens à l’aller (52/48) et compte tenu des progrès de notre équipe, un nouveau succès pouvait être envisagé. Qui nous aurait permis d’engranger des points précieux pour le maintien.

Hélas il n’en fut rien. Et pourtant, il y avait largement de la place ! Le coach adverse, lui-même, a reconnu qu’un succès chalonnais eut été résultat logique.

Tout avait bien débuté pour Annabelle et ses partenaires qui ont pris les devants pour mener de six points au bout de quatre minutes de jeu. Quelques changements ont eu pour effet ensuite d’altérer la rigueur défensive et l’efficacité du shooteur de St Ouen firent que l’écart s’inversa jusqu’à moins 9, et moins 7 à la pause. Les Chalonnais revinrent à moins 4 mais un manque de lucidité, des passes faciles avortées, les empêchèrent de passer devant.

« Même si c’est sur l’ensemble de la rencontre, sur quelques manquements défensifs, sur un manque de concentration , en raccourci sur des erreurs de débutants que nous avons perdu, la fin de match fut encore plus difficile à accepter. Nous avons limité nos adversaires à 2 points dans le dernier quart temps (2/8), mais 5 paniers manqués, et pourtant dans de bonnes situations, ne nous ont pas permis de reprendre l’avantage. Perdre d’un point dans ces conditions c’est rageant » Sandra se montrait déçue mais pas par trop négative concernant son groupe qui continue de progresser dans une excellente ambiance.

Le goal average est toutefois repris sur St Ouen qui compte désormais 3 victoires d’avance avec un match en plus, celui joué, et perdu le lendemain face au Centre Fédéral. D’autant plus rageant !

L’Elan partage aujourd’hui la 6ème place du classement en compagnie de Dijon battu par le Luc et Feurs, deux équipes que l’on recevra.

Samedi, c’est Guilherand, actuel lanterne rouge qui viendra au Colisée pour un match de gala en lever de rideau des pros qui accueillent Dijon. Match à 16 h 45 . Défaite interdite.

Jean-Marc Jacquet

Jean-Marc Jacquet

Membre de la commission communication, président de l'association de 1999 à 2009
Jean-Marc Jacquet

Les derniers articles par Jean-Marc Jacquet (tout voir)