ZOOM sur Quentin Goux

Bonjour Quentin,

Nous aimerions te connaître un peu mieux grâce à cette interview.

Peux tu te présenter?

Q.G: Je m’appelle Quentin Goux, j’ai 19 ans et je suis chalonnais de pure souche! Je suis au club depuis 14 ans et j’ai un petit frère Hugo qui joue en Minimes. Je suis étudiant en 2ème année de STAPS au Creusot.

 

Comment es-tu venu au basket ?

Q.G: Je suis venu au basket naturellement. Effectivement, je suis baigné dedans depuis petit avec une maman qui travaille au club depuis plus de 20 ans. Je suis aussi très assidu pour les matchs pros depuis le début au Colisée.

 

Raconte-nous ton parcours basket.

Q.G: j’ai toujours joué à l’Elan, depuis la catégorie poussins jusqu’à ma première année Seniors, en passant par les Cadets Région. Suite à mon année en Seniors 2 Département, j’ai arrêté de jouer pour me consacrer à l’arbitrage, ce qui m’occupe depuis maintenant 3 ans. Je suis arbitre au niveau Région depuis 2 années.

Cette année, je coache les Seniors Filles 2 qui évoluent en département. C’est une très belle belle expérience pour moi, notamment sur la gestion d’un groupe et le passage joueur-entraineur. Cela me permet aussi de voir qu’être coach, c’est du boulot, avec une bonne préparation à la fois pour les entrainements et les matches.

 

Et à part le basket, tes centres d’intérêts?

Q.G: J’aime écouter de la musique, j’ai des goûts assez diversifiés: de l’électro, aux musiques qui bougent bien en passant aussi par le funk et la musique des années 80-90. J’aime les activités en groupe où on peut s’amuser facilement entre amis (laser game…). Et j’adore regarder le basket!

 

Ton plus beau souvenir ?

Q.G: Si on reste dans le domaine du basket, je mettrais ex-aequo le titre de Champions de France de l’Elan en 2012 à Bercy et le buzzer beater de Jeremie Nzeulie l’année dernière en Play Offs au Colisée. D’un point de vue plus personnel, le jour de mes 18 ans reste un superbe souvenir!

 

Comment te vois-tu dans 15 ans ?

Q.G: Je me vois prof d’EPS et pourquoi pas évoluer au plus haut niveau possible dans l’arbitrage. Je serai là où la vie me mènera en espérant être toujours proche de ma famille.

 

Qui aurais-tu voulu être ?

Q.G: J’aurais aimé être américain pour goûter à la culture américaine et notamment connaître la vie étudiante américaine. Mais je suis fier d’être français! Sinon j’aurais aimé être un grand business man ou bien gagnant au loto!

 

Qu’est ce qui t’amène dans le métier et quelles sont tes ambitions ?

Q.G: Je vois cette année de coaching comme une bonne expérience qui fait partie de mon année de stage en STAPS. Et on prend plus de plaisir lorsque l’on fait cela par passion.

Au niveau des diplômes et examens, je préparerai d’ici 2-3 le CAPEPS et puis en ce qui concerne l’arbitrage je voudrais passer l’examen pour le championnat de France.

Merci Quentin et à bientôt!

Hélène Letoret
Hélène Letoret

Les derniers articles par Hélène Letoret (tout voir)