ZOOM sur Séraphin OLIVERIO

Bonjour Séraphin

Nous t’interrogeons aujourd’hui pour en savoir un peu plus sur toi!

 

Peux tu te présenter?

S.C: Je m’appelle Séraphin… je suis bourguignon né à Autun. Je suis cariste, je suis en couple et j’ai 3 enfants, dont deux garçons qui jouent au club, un en Minimes et un autre en Poussins.

 

Raconte-nous ton parcours basket.

S.C : J’ai joué au basket quasiment toute ma vie, bien que j’ai commencé par un an de rugby et un an et demi de foot, mais cela ne me plaisait pas tellement. A 7 ans, je me suis inscrit au club de La Vaillante à Autun et j’y ai joué de Poussins à Seniors. J’y ai aussi coaché 2 ans en Cadets pour le plaisir puis j’ai arrêté.

J’ai arrêté le basket pendant 7 ans à cause de mon année de service militaire en 97 puis pour des obligations professionnelles.

Vivant sur Chalon, j’ai inscrit mes enfants à l’Elan et je me suis remis petit à petit dedans. Désormais, je coache et joue en Loisir et de temps en temps, je vais donner un coup de main aux Séniors Garçons 3.

 

Et à part le basket, tes centres d’intérêts?

S.C: A part le basket? Et bien… le basket!! Et sinon j’adore la moto et puis ma vie de famille bien évidemment!

 

Ton plus beau souvenir ?

S.C: Incontestablement la naissance de mes enfants et plus particulièrement la naissance de mon premier en 2000 qui a fait de moi un papa!

 

Comment te vois-tu dans 15 ans ?

S.C: Je me vois encore jouer au basket, profiter au maximum de ce sport. Je me vois emmener  mes enfants le plus loin possible dans leur parcours basket et les suivre et les accompagner au mieux dans leurs parcours professionnels.

 

Qui aurais-tu voulu être ?

S.C: Pour rester dans le domaine du basket, je me serais bien vu être Mickael Jordan!

 

Qu’est ce qui t’amène dans le métier et quelles sont tes ambitions

S.C: Je n’ai pas d’ambitions ni de diplômes à passer, pas à mon âge!! Etre responsable de la section loisir me convient parfaitement et me permet de profiter de ma passion du basket, malgré les râlements de ma femme!

Merci Séraphin et à bientôt!

Hélène Letoret
Hélène Letoret

Les derniers articles par Hélène Letoret (tout voir)