Assemblée générale 2020

L’Elan Chalon Association a tenu son Assemblée Générale vendredi dernier dans la salle Jean Claude Brière. Après une année sportive stoppée nette par le COVID, l’assemblée qui s’est déroulée en présence uniquement de 30 personnes suite à l’arrêté municipal du 28/09/2020.

 

Le rapport Moral

Monsieur Thierry Bertheau Président du Comité de Saône et Loire

Cher Dominique

 

Dire que l’on se souviendra longtemps de cette saison 2019/2020, est un doux euphémisme.

Coronavirus, covid 19, confinement, masques, tests et autres règles sanitaires nous ont plongés dans le doute, la peur même, et permettez que nous ayons une pensée pour ceux qui ont été touchés gravement.

Et sans par trop anticiper la suite, ni pencher vers la psychose, sans doute que nous aurons encore à affronter d’autres moments difficiles, d’autres contraintes.

J’y reviendrai.

Ainsi, et vous l’avez vécue, notre saison sportive a t-elle été amputée de quelques mois, et n’a pu se conclure. Jamais cela ne s’était produit et nous en sommes tous navrés, que nous soyons dirigeant entraîneur ou joueur. Nos salles ont été fermées, nos bureaux également. Sauf par l’intermédiaire de watshapp, ou de quelques liens internets, guère de partage n’a été possible entre nous tous. Un vide pesant qu’a encore creusé l’annulation des rendez-vous conviviaux, tel que la soirée dansante ou le repas de fin de saison du conseil d’administration.

Sans compter que dans ces mêmes moments, nous avions aussi été affectés par la disparition de Jean Claude Berthoud qui fut notre président de 1996 à 1999. Après les décès de Jean Claude Brière, Maxime Kowalczyk et Yves Duvernois, la famille Elan perdait encore l’un des siens.

Auxquels, et cela est plus récent mais tout aussi attristant, il faut ajouter la disparition de Vincent Chatelet, directeur du Colisée que vous avez tous croisé à un moment ou à un autre, qui avez bénéficié de son écoute et de son aide. Il faisait un peu partie de notre cercle. Nous ne verrons plus sa forte stature, son sourire, ses compétences nous manqueront et nous pensons très fort à lui aujourd’hui.

 

Et pourtant, jusqu’à ce 17 mars fatidique, tous les signaux étaient au vert pour notre association.

Toutes nos équipes régions se trouvaient en bonne place dans les championnats. Nos prénationaux étaient en position favorable pour envisager les play offs, la progression de nos filles U18 était intéressante et de bon augure et les séniores filles pouvaient aussi prétendre à une montée.

Pas de titre aucune rétrogradation bien sûr ,mais nous sommes vraiment restés sur notre faim et je reconnais que pour les entraîneurs et leurs équipes, ce fut difficile à accepter

Nos effectifs s’étaient quelque peu étoffés avec 424 licenciés valides et 28 handis, ce qui nous autorise toujours à nous prévaloir du titre de premier club de Bourgogne – Franche-Comté.

Et nous en sommes très fiers.

Nos organisations hivernales avaient été particulièrement réussies, tel l’arbre de Noël nouvelle formule qui avait rassemblé une centaine de jeunes licenciés avec une projection au Mégarama et un goûter au Mac Do. Le loto peu avant le confinement

n’avait peut-être pas eu le même rayonnement qu’à l’habitude, ceci explique cela, mais les résultats s’étaient avérés très satisfaisants.

 

Pour beaucoup, la reprise de la saison est effective depuis quelques semaines. Notre stage estival, rendez-vous de plus en plus incontournable mais un temps menacé par la situation, a obtenu un nouveau succès, tant en ce qui concerne les joueurs au nombre de 110 que les 15 arbitres encadrés par des arbitres ayant sifflé au plus haut niveau.

Bien sûr que les règles sanitaires nous ont obligés à quelques contraintes, mais tout s’est toutefois bien déroulé, avec un taux de satisfaction optimum.

Merci à Jean François et à Alexis , son second, qui une nouvelle fois ont dirigé ce camp de main de maître, ainsi qu’à tous ceux qui l’ont encadré.

Avec un clin d’oeil à la commission communication qui a réalisé un gros travail au travers de notre site en couvrant quotidiennement toute l’actualité de ce rassemblement et l’équipe « Covid » qui a fait appliquer le protocole sanitaire avec fermeté tout en gardant le sourire. J’en profite également pour remercier le Grand Chalon et la municipalité qui ont permis la réouverture du colisée, ainsi que M. Grosbois président de l’Iseg et Mme Marot la proviseur du lycée Emiland Gauthey qui ont permis l’hébergement à l’internat.

 

Autre satisfaction, le rassemblement qui s’est avéré de bon augure en ce qui concerne les effectifs de l’école de basket qui devrait rester stable ou en très légère diminution malgrés la situation sanitaire.

 

Notre priorité aujourd’hui c’est de faire reprendre l’ensemble des équipes dans des conditions satisfaisantes mais dont on sait qu’elles seront contraignantes.

Nous ne pouvons courir aucun risque.

La Fédération, la Ligue et le Comité départemental ont mis en place un certain nombre de protocoles d’arrêts ou de reprises en fonction de l’évolution du virus. Des tests ont été réalisés sur les dirigeants, les otm, les arbitres et nous devrons rester très vigilants. Inutile d’insister sur le port du masque obligatoire dans toutes les enceintes, du lavage des mains et de tout ce qui est de nature à nous protéger, nous mêmes mais aussi les autres, ne l’oublions pas. Ensemble, y compris avec les parents il nous faudra être très attentifs.

 

Cela a bien sûr des répercussions sur les finances du club qui a dû investir environ 4000 euros pour se doter de masques, de distributeurs de gel mais aussi de lingettes, de 200 chasubles pour les entraînements, de thermomètres frontaux et offrir à chaque licencié une gourde métallique à l’effigie du club.

 

Et puisque nous en sommes aux finances, sans anticiper sur le rapport financier, notre principale perte est venue de l’annulation de la soirée dansante laquelle apportait quelques subsides non négligeables. Gageons que nous puissions renouer en 2021.

Un mot sur les licences. Elles n’ont donné lieu à aucun remboursement de la part des instances fédérales, régionales ni départementales. Nous aurions pu croire que les licenciés, ou leurs parents pour les plus jeunes, souhaiteraient un dédommagement au prorata des mois de pratique occultés. Il n’en a rien été et je dois leur être particulièrement reconnaissants. Tout comme envers les collectivités et nos sponsors qui ont tous accepté de poursuivre leur soutien dont on sait qu’il nous est autant précieux qu’indispensable.

Cela nous a notamment permis d’investir dans un minibus disposant de commandes automatiques qui, vous l’aurez compris facilitera les déplacements de nos handis, lesquels on le sait se sont maintenus dans leur division respective. Saison dans le dur pour l’équipe 1 alors que nous avions espoir de la voir participer aux joutes du haut de tableau mais ô combien réussie pour la 2. qui sans l’arrêt des championnats aurait pu disputer les play offs

 

Qu’il me soit permis de mettre en avant le travail fourni par notre secrétaire Stéphanie dont l’implication et la compétence sont pour nous des atouts précieux. Sans oublier notre Gérard qui bien qu’il ne soit plus au comité d’administration, est un assistant de luxe.

Cela m’amène à vous remercier tous.

– Vous dirigeants impliqués , disponibles et compétents, bénévoles authentiques qui m’accompagnez pour diriger cette maison Elan, véritable PME.

– Vous entraîneurs souvent pensionnaires du CFA à qui nous accordons notre confiance et dont le rôle est à multiples facettes.

– Vous OTM et arbitres dont la tâche est parfois ingrate et qui méritez notre respect. – – Vous parents qui nous confiez vos enfants, et qui, pour quelques-uns vous investissez dans l’accompagnement des équipes ou dans la tenue des tables de marque.

 

Un mot aussi en direction de la Sem, de son directeur Rémi Delpon et de tous ses personnels avec qui nous entretenons d’excellentes relations. Peu nombreux sont les clubs à section professionnelle qui peuvent s’enorgueillir d’une telle osmose avec leur association amateur.

 

Nos félicitations à Isabelle Landré et Thierry Berthaud pour leur réélection et à Christophe Davadan pour sa brillante élection au sein de la ligue Bourgogne Franche Comté.

 

Enfin, pour clore ce rapport moral au goût quelque peu amer mais dont j’espère qu’il soit annonciateur de jours meilleurs , je voudrais saluer l’arrivée dans ce monde de trois nouveaux nés, Léon dans la famille d’Olivier Espagnol, Jade dans celle d’Ajmi et enfin Houssan fils de Zouir qui vient de rejoindre les handis.

Tout un symbole.

Ayons confiance en l’avenir.

 

Merci de m’avoir prêté attention

Christine JUILLOT

Les derniers articles par Asso (tout voir)