Vous avez dit atypique?

Les coachs qui laissent indifférents ne sont pas légion. Tous ont un tempérament souvent bien trempé. Meneur d’hommes (ou de femmes), ils le sont. Et leur comportement au bord du terrain, parfois surprend, et énerve les arbitres. Au cours du tournoi, il en est un qui a sinon défrayé la chronique, du moins pas laissé indifférent ni ses collègues, ni le public, ni personne. C’est Abdellah Allouchi, celui de l’équipe belge de Bruxelles. Garçon très passionné, démonstratif, pitre aussi, volubile à souhait, excessif parfois vis-à-vis de ses garçons voire à la limite des usages permis sur un terrain de basket.

Mais personne ne lui en a voulu. Sans doute aime -t-il beaucoup ses garçons, “qui aime bien, fustige bien” et non pas “châtie bien” comme il le souligne. Il vit le basket avec une passion débordante, dévorante, reconnaît ses excès et les assume. Un personnage, un vrai en fait, qui a donné un brin de piment à notre tournoi. Au hit parade des coachs démonstratifs, Abdellah a largement devancé son homologue de l’équipe italienne de Trento Nenad Jakovljevic, lui aussi pourtant très atypique et spectaculaire.

Crédits photos: Christophe DURY

Abdellah ALLOUCHI (coach de Bruxelles)
Jean-Marc Jacquet

Jean-Marc Jacquet

Membre de la commission communication, président de l'association de 1999 à 2009
Jean-Marc Jacquet

Les derniers articles par Jean-Marc Jacquet (tout voir)