ZOOM sur Jessie Lapitre

Bonjour Jessie

Cette interview nous permettra d’en savoir un peu plus sur toi!

 

Peux tu te présenter?

J.L: J’ai 19 ans, je suis née à Bondy dans le 93, j’ai grandi à Nanterre et dans la région parisienne avant de partir vivre vers 6/7 ans en Picardie. J’ai 3 frères et une soeur, j’ai décroché un bac L en 2017 et j’ai fait une année d’étude l’année dernière en LEA.

 

Comment es-tu venue au basket ?

J.L: J’ai commencé le basket en 2005 à Nanterre, après avoir passé pas mal de temps à la JSF. Avant, je faisais de la danse.

 

Raconte-nous ton parcours basket.

J.L: J’ai donc joué à Nanterre de 2005 à 2010, moment auquel je suis partie en Picardie. En benjamines, j’ai été sélectionnée Départemental, et c’est à cette période que la passion du basket s’est vraiment ressentie. Je jouais alors en Benjamines Département au club de Liancourt puis je suis partie jouer 2 ans en Minimes France dans un autre club. J’ai commencé les sélections régionales, puis j’ai joué en Séniors Pré-Nationale de 16 à 18 ans. Je n’ai donc pas connu mes années Cadettes.

C’est ma première année à l’Elan, où j’ai intégré le CFA. Je joue également en Séniors Filles Région.

 

Et à part le basket, tes centres d’intérêts?

J.L: J’aime lire, de tout. Je m’intéresse à tout ce qui est culturel, j’aime apprendre de nouvelles choses. J’aime aussi la musique, j’écoute de tout.

 

Ton plus beau souvenir ?

J.L: En 2007, j’ai assisté à la finale de la Coupe de France de la JSF à Bercy, et c’était la première fois que je voyais le haut niveau, donc ce moment m’a marqué. Plus personnellement, un de mes meilleurs souvenirs basket reste ma participation au All Star Game Picardie.

 

Comment te vois-tu dans 15 ans ?

J.L: Je me vois dans la vie active, avoir un travail qui me plait et si possible dans le coaching. Je me vois aussi mariée, avec des enfants!

 

Qui aurais-tu voulu être ?

J.L: Je crois que j’aurais voulu être Kobe Bryant!!

 

Qu’est ce qui t’amène dans le métier et quelles sont tes ambitions

J.L: Ce qui m’a poussé à rentrer au CFA c’est le savoir basket, d’en apprendre toujours plus sur ce sport, de développer aussi une vision du jeu sur et en-dehors du terrain. Le relationnel m’attire aussi dans ce milieu. J’espère atteindre le plus haut niveau possible au niveau du coaching. Cette année, je prépare le BP JEPS.

Merci Jessie et à bientôt!

Hélène Letoret
Hélène Letoret

Les derniers articles par Hélène Letoret (tout voir)