Zoom sur Jade Claude

Peux-tu te présenter?

Je m’appelle Jade, j’ai 18 ans. Je vis à Chalon depuis quelques années mais je ne suis pas originaire d’ici, je suis née en Bretagne.

Comment es-tu venue au basket ?

Je suis venue au basket car mon père en a fait (Benoit Claude) et il est maintenant coach à l’Elan. C’était un peu une évidence pour moi de jouer mais je me suis découvert une passion pour le coaching l’année dernière.

Raconte-nous ton parcours basket.

C’est un des derniers sports que j’ai testé. J’ai commencé en Poussine au club de Bligny les-Beaune pendant un an, avant de rejoindre l’Elan pour ma deuxième année poussine avec Pascal. Depuis, je suis restée au club, où j’ai pu intégrer les équipes régionales et terminer par la section sportive avec le lycée Emiliand Gauthey, en faisant partie de l’effectif Cadettes France. Beau parcours pour moi qui m’a permis un titre de championne de France en 2022. J’ai continué ensuite l’année dernière en Cadettes région et avec Pascal en coaching cette fois. Je joue maintenant en Pré Nationale.

Et à part le basket, tes centres d’intérêts?

Ceux qui me connaissent le savent, je suis sportive et manuelle. Je dessine beaucoup et dès que je retourne en Bretagne, je surfe.

Ton plus beau souvenir ?

Je pense en avoir plusieurs. En temps que joueuse je dirais les week-ends cadettes France, lors des déplacements être entre joueuses, à l’hôtel ça laisse des souvenirs vraiment mémorables.

Et en temps que coach je dirais les matchs en déplacement à Charnay avec mes u9 et u11 l’année dernière. On avait eu la chance d’avoir le minibus de l’élan pour partir alors on a pu mettre la musique sur la route. C’est là qu’on réalise qu’on ne fait pas le métier de coach uniquement pour la partie basket mais pour tous ces petits moments en dehors aussi qui apportent vraiment beaucoup de fous rires.

Comment te vois-tu dans 15 ans ?

Alors 15 ans c’est vraiment loin mais je pense que je serai de retour vers mes bretons préférés, certainement institutrice et coach. Travailler avec les enfants c’est vraiment ce que j’aime faire donc je pense m’orienter vers cette voie.

Qui aurais-tu voulu être ?

Je pense que je suis la personne que je veux être donc tout va bien,  je n’ai pas de modèle précis.

Qu’est-ce qui t’amène dans le métier, et quelles sont tes ambitions ?

Je pense que je suis passionnée par ce que je fais donc c’est la règle principale et primordiale. Que ça soit dans le côté technique ou dans le côté psychologique, j’aime vraiment tout. Après je n’ai pas pour but de devenir coach de centre de formation ou autre, j’aimerais rester sur les catégories des écoles de basket et continuer ce métier en étant institutrice en même temps.

 

Hélène Letoret
Les derniers articles par Hélène Letoret (tout voir)