BASKET FAUTEUIL : La loi du plus fort

« Face à ces équipes de meilleur calibre, dotées de joueurs expérimentés et au jeu intelligent et bien construit, il convient avant tout d’être adroit. Il faut prendre conscience que tout panier manqué alourdit le différentiel au score. Nous n’avons pas joué assez large et surtout pas su nous débloquer pour offrir des solutions ». Tel était le constat de Sandra Cléaux au terme de la rencontre contre Capsaa ponctuée par le score sans appel de 34 à 67.

Mais le coach n’était après tout pas mécontent de ses joueurs « qui par moment ont réalisé des choses intéressantes, rassurantes pour l’avenir et les prochaines rencontres » qui il est vrai, ne proposeront pas toujours la même qualité d’opposition.

C’est dans le premier quart temps que la formation chalonnaise rivalisa le mieux face aux Parisiens qui pourtant accusaient un avantage de 6/0 après trois minutes de jeu. Ils avaient profité de trois ballons perdus par les locaux, consécutifs à une défense très agressive.

Mais sous l’impulsion de Micky, Grisha, Annabelle, l’égalité fut rétablie, 6/6 puis 8/8, 10/10 et 12/12 grâce à deux lancers de Seb à la fin du quart temps. 5/10 aux tirs, 2/2 aux lancers francs voilà qui était de bon augure.

C’était sans compter sur la réaction des visiteurs nullement enclins à concéder leur première défaite à Chalon. Trois petits points, un seul panier, ce fut le maigre butin des nôtres dans le second quart, contre 15 à Capsaa qui prenait le large à la pause (15/29). Par trop de précipitation pour négocier les quelques ballons d’attaque non annihilés par la presse tout terrain adverse et un taux de réussite rédhibitoire (1/8), il fallait réagir en seconde période. Mais toujours des ballons trop facilement rendus et un 8/0 d’entrée (15/37) n’annonçait rien de bon. Pourtant les Chalonnais n’étaient pas décidé à sombrer et revinrent quelque peu à la faveur de bons mouvements et d’une meilleure efficacité aux tirs (5/9), Simon, Micky et Isabelle permettant de réduire l’écart à la fin du troisième quart temps perdu 20 à 10.

La dernière période permit à Sandra de faire rentrer tout son banc et ainsi de garder au groupe l’état d’esprit qui est le sien.

Sévère défaite certes (67/34) mais au final la certitude de ne pas avoir sombré dans le ridicule, ce qui évidemment doit permettre aux Chalonnais de préparer au mieux la venue du Centre Fédéral (Bordeaux) samedi prochain à l’occasion de la dernière journée de la phase aller. Sinon impérative, la victoire serait du moins très importante, dans la perspective du maintien, face à une équipe qui n’a qu’une victoire d’avance sur l’Elan. Sachant que les deux principales rivales de l’Elan, Meylan et Guilherand ont perdu ce week end.

PHOTOS DU MATCH 

Crédit photos : Christophe DURY

Jean-Marc Jacquet

Jean-Marc Jacquet

Membre de la commission communication, président de l'association de 1999 à 2009
Jean-Marc Jacquet

Les derniers articles par Jean-Marc Jacquet (tout voir)