Basket Fauteuil: Un match à vite oublier

Si ce n’est sa longueur et le crachin du Nord, on ne retiendra rien du déplacement de Lille où les handis se sont rendus ce week-end pour y affronter le Lille Université Club. Le match, en effet, il conviendra de rapidement l’oublier, de considérer la lourde défaite comme accident de parcours, d’en tirer les leçons certes, pour désormais regarder vers demain à savoir la septième journée qui nous verra recevoir Corbeil samedi.

 

L’absence de Mehdi sous le cercle, celle de Seb aussi ont certes pesé dans la balance mais si l’équipe lilloise pratique un bon basket basé d’abord sur une défense particulièrement dynamique et sur la contre attaque, elle n’était pas aussi huppée que le différentiel final (67/34) peut le laisser supposer.

Le premier quart temps fut encourageant qui nous permit de mener 9/4 après cinq minutes de jeu, mais les deux fautes de Grisha (40″ et 3ème mn) eurent pour effet de gripper la machine. 9/9 à 2’50 de la période initiale, Lille prenait pour la première fois les devants pour mener 13/9.

Un manque de rythme, de dureté défensive, beaucoup de naïveté ajoutés à une maladresse récurrente (7tirs sur 23, 2 lancers sur 10) permirent aux Lillois de prendre le plus souvent l’initiative pour distancer les Chalonnais de 16 longueurs à la pause (32/16)

Un 7/0 d’entrée de seconde période (39/16) scellait déjà le sort du match, l’absence d’un point de fixation dessous permettant aux locaux de jouer sans crainte d’un retour de leurs hôtes toujours en panne d’adresse (5 pts seulement dans ce troisième quart temps).

Le début du dernier quart permit sinon de reprendre espoir, l’écart était par trop important, du moins de constater que l’équipe de Sandra retrouva un peu de rythme, stabilisant l’écart autour de 20 points grâce notamment à une bonne prestation d’Aubin et de Simon. Mais les quatre dernières minutes prirent l’allure de calvaire, les Lillois s’imposant de 33 points (67/34)

« Inutile même de penser au goal average pour le retour, l’équipe lilloise était prenable mais nous souffrons par trop de carences. Travailler, travailler encore et s’interdire de perdre samedi face à Corbeil même si les banlieusards parisiens ont créé la surprise en tombant le leader Capsaaa » Sandra Cléaux n’a guère apprécié cette déroute et en a fait part sans ambages à ses joueurs dont la prestation de samedi (16 h grande salle du Colisée) doit permettre d’effacer ce périple nordiste.

 

Les marqueurs

Aubin Barillon-Mettler 8, Simon Farre 8, Annabelle Picut-Alixe 6, Micky Naumov 4, Grisha Myluytin 3, Valérie Ita 2, GuillaumeLegendre 2, Anthony Morin 1

 

‌Des supporters dans le ch’nord

C’est avec grand plaisir que nous avons pu compter parmi les quelques spectateurs présents dans la belle salle du Moulin lillois de supporters de l’Elan. Eh oui jusque là bas !
Il s’agissait de la  famille Legendre  « exilée » dans le Nord depuis deux ans, avec leurs deux enfants Louise et Elliott, tous deux ex licenciés et ayant participé au camp d’été cette année.
En outre Patrick Martin (Tintin pour les intimes) qui accompagnait l’équipe a retrouvé son frère et sa belle soeur anciens restaurateurs installés dans les Hauts de France ,et aujourd’hui en retraite. Nous aurions aimé les rendre un peu plus fiers de nos couleurs.

Jean-Marc Jacquet

Jean-Marc Jacquet

Membre de la commission communication, président de l'association de 1999 à 2009
Jean-Marc Jacquet

Les derniers articles par Jean-Marc Jacquet (tout voir)